Yoga benefits

Les bienfaits corporels :
Maîtrise du corps
Gain d’élasticité, de souplesse
Apporte dynamisme
Permet de mieux résister à la fatigue
Améliore l’hypertension artérielle
évacue les tensions du corps
Améliore la digestion
Stimule la circulation du sang.

Le yoga permet aussi de réduire les douleurs :
Du dos, du cou et des articulations (arthrite).

Outre les bienfaits physiques, le yoga permet de développer un bien-être psychique :
Augmente la force psychique
Combat le stress, l’anxiété
Permet de recouvrer calme et sérénité
Améliore le sommeil.

“Le yoga nous enseigne à soigner ce qui n’est pas nécessaire de supporter, et à supporter ce qui ne peut être soigné.”B.K.S. Iyengar

Le Hatha yoga répond aux besoins des occidentaux d’aujourd’hui. Il aborde tout d’abord notre contact avec l’existence, notre corps physique, avant d’entamer un travail en profondeur. Soit nous sous-utilisons notre corps, soit nous en abusons. Nous avons mal au dos, aux articulations ; la vie moderne, qui exige de nous de longues heures en position assise, dans la voiture, devant la télévision, l’ordinateur, impose des tensions physiques auxquelles notre corps est mal préparé. Nous recourons aux médicaments pour masquer la douleur, sans chercher à en connaître les causes réelles. La souplesse et la sensibilité que nous avions enfant disparaissent au fur et à mesure que nous faisons taire la voix intérieure de notre corps.

La pratique du yoga, qui vise à fortifier, à purifier le corps, à lui insuffler de l’énergie, permet une prise de conscience accrue de notre être. Peu importe l’état physique dans lequel nous trouvons quand nous commençons : pour pratiquer le yoga, il suffit tout simplement d’avoir un corps, d’être vivant ! Après avoir favorisé cette prise de conscience physique, le Hatha yoga développe des degrés supérieurs de conscience. Ce cheminement physique vers la spiritualité est l’une des caractéristiques du Hatha yoga ; c’est ce qui fait la différence entre la pratique du yoga et celle de la gymnastique.

La pratique du yoga induit des bienfaits physiques, mentaux, émotionnels et spirituels. Dès le début, vous noterez un accroissement de votre souplesse physique et de votre sérénité ; vous prendrez conscience de votre état physique et mental.

Parmi les bienfaits physiques du yoga, notons une force accrue, une souplesse et une endurance plus grandes. À la différence de maintes activités sportives et séances de maintien en forme, le yoga fait appel à tous les muscles du corps, ce qui évite de surmener tel ou tel groupe de muscles et de se blesser. Le yoga favorise l’équilibre, le maintien, l’agilité, la grâce. Il purifie et tonifie les organes et favorise des processus comme la digestion.

L’accent mis sur les techniques de respiration permet de respirer plus en profondeur, avec plus de plénitude, même quand on ne pratique pas le yoga. C’est une facture de clarté d’esprit et de sérénité, d’où une concentration accrue. Le yoga atténue également le stress, la tension émotionnelle et les changements d’humeur.

Les pratiquants réguliers observent un renforcement de leur système immunitaire, une diminution des symptômes mineurs chroniques (refroidissements, otites et autres maux bénins), une amélioration de la circulation sanguine et de la tonicité de la peau et davantage d’énergie. Des postures spécifiques tonifient et massent les organes internes, stimulent la thyroïde et les autres glandes.

Le yoga permet de soulager certains symptômes physiques ou des problèmes de santé, comme les douleurs menstruelles, les maux de tête, le mal de dos, le stress, l’insomnie, l’asthme, les coliques. Il a un effet positif sur tout un ensemble de pathologies, bénignes ou sévères, tels le cancer et les scléroses, en passant par l’hyper ou l’hypotension artérielle et les maladies cardiaques. Le yoga et également très bénéfique pendant la grossesse et la période postnatale.

De même, les asanas et le pranayama exercent une influence puissante, quoique subtile, sur le système nerveux, plus particulièrement par l’étirement précautionneux et la stimulation de la colonne vertébrale dans presque toutes les postures. La respiration profonde ainsi que la méditation se sont avérées ralentir le rythme cardiaque, réduire la pression sanguine et évacuer le stress.

Les effets bénéfiques du yoga procèdent d’une pratique régulière, réfléchie, intentionnée, car il faut du temps pour dénouer les contractions et distorsions musculaires acquises de longue date, corriger les mauvaises attitudes et tendances posturales provoquées par le stress du mode de vie, et se débarrasser complètement des dépendances et habitudes néfastes, qu’elles soient physiques ou mentales. Voilà pourquoi le yoga ne saurait être comparé à quelque méthode expéditive quel ce soit vantée amincir les cuisses, réaliser des prouesses athlétiques ou apaiser en un clin d’œil toutes les angoisses.

Le yoga peut se pratiquer à n’importe quel âge, dès trois ans jusqu’à la vieillesse, de manioère toujours adapté afin de répondre aux défis que nous rencontrons à chaque étape de la vie.

Le yoga est surtout une voie de découverte personnelle pour chacun d’entre nous, unique et irremplaçable.

Ce texte est tiré des livres

Le Yoga, Sivananda, Lidelle Lucy, Vishnu Devananda, Giris et Narayani Rabinovitch, 1988

L’Esprit de Yoga, Kathy Philips, 2002